Dehors à vue de nez il ne fait pas plus de 8 degrés,  4 à tout casser si j'en crois le vent dans les arbres. En fond j'ai le bruit de la machine à laver le linge, assise en tailleur sur mon canapé, un troïka dans ma tasse de thé. Elizabeth fait la sieste, Madeleine regarde des dessins animés, Aurèle est chez son cousin chéri et l'homme parti pour quelques heures. Et je me dis. 3 mois. 91 jours sans message. même pas eu le temps du petit traditionnel sur les vacances passées. J'ai bronzé mais pas trop... Il va me manquer, j'aime bien relire année après année les sensations les envies la lumière le soleil les couleurs et la peau salée. j'ai repris mon ordi, la vieille carne est vaillante mais va bientôt me lâcher. ça n'aide pas la blogueuse en perdition cette technique conçue pour ne pas durer. comment dit on déjà? ah oui l'obsolescence programmée. 15 minutes pour l'allumer, lui qui n'a même pas l'âge de raison. 

En 3 mois, il y a eu ... en une ligne: la fin des vacances, le saut dans les 40 ans, le logo de ma radio barré d'un ruban noir, la vie suspendue irréelle - de l'achevé et des encours, des rencontres, un dîner,une amie chérie venue quelques jours à Paris, les 5 bougies de Madeleine, les coups de fils que l'on passera quand on aura le temps de se poser pour parler vraiment et qui attendent encore d'être passés, la lumière bretonne, une maison de 8 chambres aux couleurs que l'on assemblerait bien pour faire un granny géant. Lou Reed est passé de l'autre côté, j'ai senti mes 20 ans partir avec lui , et tout à l'heure en écoutant Jeanne Moreau chanter, je me suis dit ... que ce sont des pages qui font les petits bouts d'une vie et qu'ils sont bons à partager. 

J'ai fait ma groupie aussi, en croisant Nancy Huston qui sortait de ma radio. je me suis dit, j'y vais j'y vais pas j'y vais?? avec l'histoire de Barbe et Barbe dans la tête, l'instrument des ténèbres dévoré, je me suis finalement avancée. "Madame Huston?? merci. Merci de ce ce que vous écrivez et merci de l'écrire ainsi". du bidon mais on s'en fout. "ça fait toujours plaisir" ma t elle répondue avant d'aller chercher son taxi, ses yeux bleus, sa peau diaphane, petite, terriblement mince. forte. 

Je regarde la vie défiler sur instagram, celle des autres, la mienne aussi un peu. J'aime bien ces instantanés que la vieille carne ne m'autorise pas, mais je n'ai pas oublié cette fenêtre ci. Parce qu'ici il y a des mots que l'on peut poser.  Je pense à Marie Marion Anaïs Agathe Katell Elise et je leur tire mon chapeau. Elles filent les années. J'ai égaré mon rouet, mais je vais bien finir par trouver la formule qui permet de courir et d'écrire. un jour. 

photo (2)
photo (1)

j'entends des petits pas venir vers moi... hop voilà la pause terminée, à moi le tourbillon!